Australie : Le Darwin Festival fête ses 40 ans

Cabaret, théâtre, danse, arts visuels, expos photo, concerts sous les étoiles… Comme chaque année au mois d’août, le Darwin Festival célèbre, cette année du 8 au 25 août, l’esprit et l’énergie du Top End australien, son style de vie décontracté et la douceur de ses nuits tropicales. La riche programmation artistique du festival met Darwin à l’honneur au cours de 18 jours de folie et autant de nuits magiques. 

darwin festival australia

La situation géographique de Darwin, sur les rives de la mer de Timor, au nord de l’Australie, fait d’elle une ville cosmopolite tournée vers le monde. La qualité du contenu proposé tout au long du Darwin Festival reflète à merveille la multiculturalité de la capitale du Territoire du Nord, une ville atypique et à taille humaine.

Le Darwin Festival se déroule chaque année au mois d’août, pendant la « dry season », la saison sèche. Une période idéale pour découvrir Darwin, depuis les voiliers du port aux terrasses des restaurants, des musées historiques jusqu’aux galeries d’art aborigène.

Temps forts de l’édition 2019

Les spectacles et concerts se déroulent dans le cadre festif et enchanteur du Festival Park. On s’y installe en famille ou entre amis autour d’un savoureux dîner ou d’un verre pris sur l’un des stands en bambou emblématiques du festival, tout en écoutant un groupe australien se produire sur la scène du « Bamboo Bandstand ». Et pour danser jusqu’au bout de la nuit sur les musiques actuelles, on se retrouve sous le mythique chapiteau, The Lighthouse, chatoyant de sons et de lumières.

Avec son programme artistique de haut vol, le Darwin Festival met toutes les disciplines à l’honneur durant trois semaines. Cette 40e édition ne déroge pas à la règle avec un line up des plus réjouissants.

  • Blanc de Blanc Encore : nouveau spectacle de cabaret burlesque drôle et transgressif interprété par la compagnie australienne Blanc de Blanc.
  • Man with the Iron Neck : pièce de théâtre émouvante qui raconte l’histoire de survie audacieuse et délicate qui entremêle harmonieusement des éléments aériens et physiques extraordinaires avec des visuels évocateurs et un récit magnifiquement écrit pour raconter. Par la Compagnie Legs on the Wall.
  • Mojo Juju : chanteur-compositeur queer d’origine aborigène interprète les titres de son 3e album Native Tongue, dans lequel l’artiste raconte l’histoire de sa famille et de la manière dont celle-ci a façonné son identité.
  • 30e anniversaire du Darwin Symphony Orchestra composé de 65 musiciens bénévoles et d’un petit noyau professionnel qui vivent et travaillent dans la communauté de Darwin.
  • Bangarra Dance Theatre: la compagnie internationalement reconnue, fondée par Stephen Page en 1989, et dont les danseurs sont d’origine aborigène, présente un programme de trois chorégraphies de danse contemporaine qui donnent à voir les histoires passionnantes, la richesse artistique et les liens communautaires profonds qui font l’identité de Bangarra.
  • Darwin Aboriginal Art Fair: foire d’art contemporain réunissant la relève de l’art aborigène. Du 9 au 11 août.
Aux origines du Darwin Festival

La veille de Noël 1974, le cyclone Tracy ravage la capitale du Territoire du Nord, faisant 68 victimes et 25 000 habitants sans domicile. Alors que certains se mettent à fuir la ville, d’autres décident de résister et de reconstruire Darwin. En 1977, le Dr Charles Gurd propose de célébrer sa renaissance en organisant un festival, reflet de l’optimisme des personnes déterminées à reconstruire la ville, et de leur unité.

Jusqu’au début des années 90, le grand rendez-vous annuel de Darwin avait pour thème l’art floral (Festival des Bougainvilliers). Plus tard, des artistes ont été recrutés pour créer, avec les habitants et les communautés aborigènes, une Grande Parade ouverte aux artistes issus des communautés de la région Asie-Pacifique. En 2003, le Darwin Festival était né !

La Péninsule d’Eyre : l’un des secrets les mieux gardés d’Australie

Avec plus de 2 000 kilomètres de côte, la Péninsule d’Eyre, en Australie du Sud, est la destination idéale pour vivre « à l’Australienne » le temps d’une escapade. Surfer sur une plage déserte, observer les baleines franches australes et nager avec les otaries avant de déguster un plateau de fruits de mer au soleil couchant… Cap sur l’un des secrets les mieux gardés d’Australie !

eyre peninsula south australia

Nager avec les otaries – lions de mer

Dans le Golfe de Spencer, près de l’île Hopkins au large de Port Lincoln, les otaries – lions de mer endémiques seront vos compagnons de jeu. Ces espèces, qui comptent parmi les pinnipèdes les plus menacés au monde, se laissent approcher le temps d’une sortie organisée. A Baird Bay, où les infrastructures sont quasiment inexistantes, on a rendez-vous avec les lions de mer et les dauphins. Cet incroyable voyage commence à bord d’un bateau à fond plat qui passe en douceur les récifs avant de s’amarrer au cœur d’une piscine naturelle. Nager avec ces animaux qui évoluent en toute liberté dans leur milieu naturel est une expérience unique proposée par Baird Bay Ocean Eco Experience.

Déguster les huîtres de Coffin Bay

La Péninsule d’Eyre est réputée dans toute l’Australie pour la qualité et l’extrême fraîcheur de ses poissons, fruits de mer et crustacés.
Parmi les expériences gastronomiques à retenir, une visite de la ferme aquacole suivie d’une dégustation en pleine mer chez Pure
Coffin Bay Oysters, où Linda et Chris Hanks produisent des huîtres du Pacifique et des huîtres « angassi » endémiques. 1802 Oyster Bar sert jusqu’à 13 types d’huîtres différents, avec des variations étonnantes : vinaigrette au soja et wasabi au gingembre mariné, ou encore huîtres garnies d’un sorbet glacé de Pinot Noir des collines d’Adélaïde avec un soupçon de cannelle. Les plus intrépides relèveront le défi de l’huître King, une huître géante proposée au Port Lincoln Hotel !

Observer les baleines franches australes

La côte sud-australienne est ponctuée de nombreux sites exceptionnels, plus spectaculaires encore au moment de la migration annuelle des baleines franches australes. Les cétacés, protégés dans les eaux australiennes depuis 1935, arrivent de l’Antarctique vers la fin mai ou début juin pour se reproduire, et restent le long des côtes d’Australie du Sud jusqu’au mois de septembre.
Pour observer ces doux géants des mers de près, il est conseillé de se rendre au sanctuaire des baleines, à Head of Bight. Les baleines s’approchent parfois à quelques dizaines de mètres des falaises rendant l’expérience inoubliable. L’ensemble du littoral est riche de nombreuses espèces d’oiseaux comme le balbuzard pêcheur, l’albatros, le pétrel, l’émeu et des multitudes de perroquets multicolores.

Surfer sur des plages désertes

Le littoral de l’immense Péninsule d’Eyre est ponctué de falaises spectaculaires. Le long de la côte se trouvent certains des meilleurs
spots de surf du monde. Les innombrables plages désertes sont parfaites pour s’initier au surf, par exemple Venus Bay, un récif exposé qui est idéal en toutes conditions, ou encore Walkers Rock, près d’Elliston sur la côte ouest. Il est facile de trouver une école de surf et de louer une
planche pour quelques heures. Les surfeurs plus confirmés pourront s’attaquer aux légendaires breaks de Cactus Beach, vers Nullarbor, au nord de la péninsule.
Quelques conseils avant de surfer en Australie du Sud : se renseigner sur l’intensité des courants, éviter de toucher les méduses et protéger sa peau du soleil à l’aide d’un écran total bio.

Plonger en cage avec le grand requin blanc

Port Lincoln, à environ 9h de route ou 40 minutes de vol d’Adélaïde, est l’un des rares endroits du monde où la plongée en cage avec le requin blanc se pratique. L’expédition proposée par Calypso Star Charters commence à bord d’un bateau, direction de Neptune Island, et dure au total 12 h, dont 45 minutes sous l’eau à observer le grand requin blanc. Les sorties se font par petits groupes de six personnes. Frissons
garantis ! La meilleure période pour pratiquer cette activité : de mai à novembre. Tarif indicatif : 500 AUD (environ 300 €).
Et pour ceux qui ne veulent pas se mouiller, Adventure Bay Charters propose un poste d’observation de l’action sous-marine au sec et en toute sécurité depuis un « aqua-sub » vitré !

Comment se rendre en Australie du Sud ?

Adélaïde, capitale de l’Australie du Sud, est quotidiennement desservie par avion depuis toutes les grandes villes australiennes et depuis Paris par plusieurs compagnies internationales: Singapore Airlines, Qantas Airways, Emirates Airlines, Cathay Pacific, Qatar Airways, et China Southern. L’aéroport est situé à 15 minutes du centre d’Adélaïde.

Durée des vols intérieurs vers Adélaïde :
Melbourne – Adélaïde : 1 heure 20
Sydney – Adélaïde : 2 heures 10
Brisbane – Adélaïde : 2 heures 50
Darwin – Adélaïde : 3 heures 40
Alice Springs – Adélaïde : 2 heures
Perth – Adélaïde : 2 heures 50

Red Centre : randonnée et baignade dans le désert rouge australien

Le Red Centre, qui figure dans les régions à voir absolument en 2019 selon Lonely Planet, compte des points d’intérêt touristique majeurs comme Uluru, les monts Kata-Tjuta ou Kings Canyon dans le parc national de Watarrka. Dans l’Outback mythique, les sentiers de randonnée permettent d’aller à la rencontre de la faune et de la flore australiennes, et de vivre une expérience unique : se baigner au cœur du désert !

randonnée red centre australie

Voir le monolithe d’Uluru sous toutes ses coutures

De nombreux sentiers entourent le site d’Uluru classé au Patrimoine mondial de l’Unesco et sacré pour les Anangu. Le dénivelé étant quasiment inexistant, on pourra programmer une randonnée en famille sans crainte. Le sentier de la « Base Walk » fait un tour complet du monolithe dont les dimensions donnent le vertige : 3,6 km de long pour 348 mètres de haut ! Cette randonnée permet de saisir toute l’immensité d’Uluru, et de découvrir des peintures rupestres aborigènes ou encore un trou d’eau, qui serait le refuge du serpent aquatique, Wanampi. Distance : 10 km, soit environ 4h de marche.

Parcourir les Kata Tjuta au soleil couchant

La randonnée de Valley of the Winds (7,4 km) est sans aucun doute la plus belle du site sacré des Kata Tjuta (autrefois appelés monts Olgas), puisqu’elle permet de s’approcher au plus près des 36 dômes qui le composent, et de profiter de points de vue sublimes sur le désert environnant. Une expérience inoubliable au soleil couchant. Randonnée de 4h environ, réservée aux marcheurs confirmés. Possibilité de raccourcir la randonnée en s’arrêtant au Karu Lookout (1h) ou au Karingana Lookout (2h30).

Explorer la Rainbow Valley

Le site de Rainbow Valley, à 75 km au sud d’Alice Springs, doit son nom à une falaise de grès dont les strates colorées passent de l’ocre flamboyant au pourpre violet au soleil couchant. La courte marche conduit jusqu’au Mushroom Rock, une insolite formation de grès pourvue d’un tunnel naturel creusé par la force des éléments. Cette randonnée facile peut s’effectuer à la journée au départ d’Alice Springs (4×4 recommandé). Sur place : toilettes et aire de pique-nique avec barbecue public.

Sortir des sentiers battus à Kings Canyon, terre des Luritja

Au cœur du parc national de Watarrka trois randonnées de niveau différents offrent des vues époustouflantes sur Kings Canyon, un canyon de grès vieux de 400 millions d’années, situé à 3 heures de route d’Uluru : la Kings Canyon Creek Walk (2,6 km), idéale pour les familles ; la Kathleen Springs Walk, balade ombragée dans le fond du canyon ; la, Rim Walk, magnifique et aussi plus exigeante, s’effectue sur la crête de Kings Canyon (boucle de 6 km). Après avoir profité du panorama à 360° sur le désert, on pourra rejoindre le cœur du canyon et la source de Kathleen Springs, un site sacré pour les Aborigènes Luritja.

Se dépasser sur le Larapinta Trail, une des plus belles randonnées du monde

Dans la chaîne des West MacDonnell Ranges, le Larapinta Trail est un sentier mythique de 223 km réservé aux randonneurs expérimentés. Divisé en 12 sections, il traverse le Red Centre, d’Alice Springs à Redbank Gorge. Les 10 km qui relient la gorge d’Ormiston – lieu rêvé pour une baignade – à la Finke River peuvent être parcourus en une journée. D’autres bassins naturels jalonnent ce parcours magnifique, comme Ellery Creek Big Hole et Glen Helen Gorge. Le spécialiste Trek Larapinta propose un trek guidé de 6 jours en groupe de 8 participants max. En savoir plus

Se baigner dans le Trephina Gorge Nature Park

A 1h à l’est d’Alice Springs, la petite boucle balisée de 2 km démarrant à Corroboree Rock mène à Trephina Gorge, un des plus beaux sites des East MacDonnell Ranges. Ici, les tons clairs du lit des rivières asséchées contrastent avec la palette de rouge des falaises, le vert des eucalyptus et le bleu du ciel. Plusieurs bassins de baignade ponctuent cette randonnée qui offre elle aussi de multiples rencontres avec la faune australienne. Sur place : site de camping avec barbecues, eau et toilettes.

Nouveau : glamping au cœur du Centre Rouge

Kings Canyon Resort propose, à compter du 1er juin 2019, une nouvelle expérience au cœur des paysages de l’Outback avec l’installation de six tentes en toile de luxe conçues pour se fondre dans la nature environnante. Parmi elles, trois tentes familiales disposant d’un lit king-size et de deux lits simples king-size. Chaque tente de luxe est équipée de literie haut de gamme, d’un salon moderne, d’un coin repas, d’une terrasse extérieure et d’une salle de bains. En savoir plus

A savoir avant d’entreprendre une randonnée dans le Red Centre
Randonner dans le Centre Rouge requiert quelques précautions. Durant l’été austral, de novembre à mars, en raison des fortes chaleurs, il est conseillé de se lever tôt et de démarrer sa randonnée avant le lever du soleil. Chaussures de marche, lunettes de soleil, bouteille d’eau et chapeau obligatoires. Aux heures les plus chaudes de la journée, il est recommandé d’opter pour une activité calme, comme la sieste !

Comment se rendre dans le Territoire du Nord ?
Depuis CDG, la compagnie Singapore Airlines assure la liaison la plus courte vers l’Australie en reliant Paris à Darwin (via Singapour) en moins de 20h porte à porte.
Depuis Sydney, Melbourne, Brisbane, Adélaïde ou Perth, réserver un vol intérieur pour Alice Springs ou pour Uluru avec les compagnies Qantas, Jetstar ou Virgin Australia.

5 événements à ne pas rater dans le Territoire du nord australien

Festival de bonnets tricotés, courses de radeaux en canettes de bière, festival de musique black metal… On sait faire la fête dans le Territoire du Nord australien ! Alors que le Centre Rouge figure dans le palmarès Lonely Planet des destinations à découvrir en 2019, c’est plus que jamais le moment de programmer un grand voyage au cœur de l’Outback australien. Voici 5 drôles d’événements qui donnent envie d’y
voyager.

northern territory events

Une course de chameaux dans le désert rouge
L’Uluru Camel Cup, course de chameaux très populaire en Australie, est un évènement très attendu à Uluru. Les festivités démarrent le vendredi soir à l’Outback Pioneer Hotel avec la Camel Cup Calcutta durant laquelle les parieurs ont l’opportunité de faire une offre groupée sur leur chameau préféré avant la course de samedi. Le jour J, en famille ou entre amis, on pourra profiter de nombreuses animations : courses de brouettes, course en sac, marchés animés, danse et même une compétition de lancer de crottin de chameau ! Rendez-vous les 24 et 25 mai 2019 à l’Ayers Rock Resort.

Une régate de bateaux en canettes de bière à Darwin
Rendez-vous à Darwin, dans la région du Top End, pour une grande régate familiale : la Lions Beer Can Regatta. Pendant plusieurs mois, les participants à cette course loufoque ont recyclé des canettes usagées pour créer leurs embarcations flottantes. Au menu : courses tous
publics sur l’eau et sur la plage de Mindil, compétition de châteaux de sable, bataille de tongs et de ballons à eau, danse, concerts, etc. Chaque année, les bénéfices de l’événement sont reversés à plusieurs associations caritatives. Prochaine édition : 14 juillet 2019.

Le festival des bonnets tricotés : Alice Springs Beanie Festival
Et si vous tricotiez des bonnets colorés dans une ambiance bon enfant au beau milieu de l’Outback australien ? C’est la proposition des organisateurs du Beanie Festival, au cours duquel des femmes issues de communautés aborigènes exposent leurs créations et partagent leur
savoir-faire avec des artistes locaux et le grand public. Le festival se déroulera au Centre culturel Araluen, à Alice Springs, du 28 juillet au 1er août 2019.

Une course de bateaux sans fond dans le lit d’une rivière à sec
Quoi de plus délirant que la Henley-on-Todd Regatta? Chaque année, 20 000 Australiens font le déplacement dans le Centre Rouge pour assister à ce grand événement annuel qui met en compétition des bateaux sans fond dans le lit d’une rivière à sec. Au programme, des courses et une foule d’animations : batailles au canon à eau, ski de fond, kayak de sable, sauvetage, courses de baignoires, parade… Rendez-vous à Alice Springs le 17 août 2019 !

Un festival de heavy metal en plein désert: Blacken Open Air
Du 3 au 5 mai 2019, les meilleurs groupes de rock heavy metal Aussie se retrouveront une nouvelle fois, vers Alice Springs, pour le Blacken Open Air. Ce festival de métal est bel et bien le plus isolé du monde. L’occasion pour les visiteurs de passage de découvrir une trentaine de groupes de métal australiens.

Deux événements culturels incontournables de l’année 2019 :
. Du 2 au 5 août 2019 : Garma Festival. C’est l’un des festivals aborigènes les plus célèbres du pays. Il est dédié à la communauté Yolngu et se déroule en Terre d’Arnhem, à l’est du Top End, la région tropicale du Territoire du Nord.
. Du 8 au 25 août 2019, place au Darwin Festival, et ses célébrations artistiques tous azimuts : musique, théâtre, arts visuels, danse, cabaret et plus encore, qui mettent la tropicale Darwin en ébullition ! Artistes du monde entier, associations d’artistes aborigènes, écoles etc. sont appelés à travailler tous ensemble pour ce festival et notamment pour sa Grande Parade.

Le Centre Rouge en Australie, 4e région à visiter en 2019 selon Lonely Planet

Des étendues de sable rougeoyant à perte de vue. Une région riche en patrimoine aborigène. Bienvenue dans le cœur rouge de l’Australie ! L’éditeur de guides de voyage Lonely Planet vient de classer la région du Centre Rouge, dans le Territoire du Nord australien, en 4e position des régions du monde à visiter en 2019.

red centre lonely planet

Le Red Centre compte plusieurs points d’intérêt touristique majeurs, parmi lesquels la ville d’Alice Springs au cœur du désert rouge, Uluru, les monts Kata-Tjuta et le parc national de Watarrka Kings Canyon.

  • Alice Springs, le centre du continent australien ! Cette ville de 30 000 habitants, au cœur de l’Outback, est l’une des plus isolées au monde. Pour quiconque souhaite s’immerger dans l’histoire aborigène et dans celle plus récente des pionniers de l’Outback, ou en savoir plus sur la culture contemporaine australienne, une visite d’Alice Springs s’impose. La ville compte plus de galeries d’art par habitant que n’importe quelle autre ville australienne. Quelques incontournables dans les environs : une randonnée au cœur de la chaîne montagneuse des West MacDonnell Ranges pour visiter des gorges spectaculaires ; Desert Park, un parc animalier et un jardin botanique pour tout savoir sur la faune et la flore locales ; le Kangaroo Sanctuary, pour passer un moment privilégié avec les bébés kangourous. En savoir plus
  • Uluru, haut lieu spirituel et emblème de la culture aborigène. Inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco, Uluru est bien plus que la carte postale de l’Outback australien, célèbre dans le monde entier pour ses levers et couchers de soleil spectaculaires. Les mensurations du monolithe sont impressionnantes : 9,4 kilomètres de circonférence, 3 kilomètres de long, 350 mètres de haut. La randonnée «base walk» à faire à pied, à vélo… ou en Segway, permet d’en apprécier pleinement toute la beauté et de saisir la grandeur du rocher sacré pour le peuple aborigène Anangu. En effectuant le tour complet d’Uluru, il est possible d’observer l’évolution de la flore entre la face nord du monolithe et la face sud, mais aussi de s’initier à l’art rupestre aborigène. Plusieurs sites sont en effet recouverts de peintures et symboles. Et pour vivre d’autres expériences uniques, on dîne sous les étoiles, à quelques mètres d’Uluru (réservation auprès de l’Ayers Rock Resort), avant d’admirer une installation hors du commun de l’artiste Bruce Munro, « Field of Light ». En savoir plus
  • Kata-Tjuta (ou Monts Olga), 36 dômes rocheux de grès rouge, situés à 25 km à l’ouest d’Uluru. Séparés par des vallées propices à la randonnée, les massifs des Kata-Tjuta sont partie intégrante du système de croyances traditionnelles de l’une des plus anciennes sociétés humaines du monde. Ces curiosités géologiques sont encore plus spectaculaires au lever et au coucher du soleil. Le parc national d’Uluru-Kata Tjuta est une terre aborigène gérée conjointement par ses occupants originels, le peuple Anangu, et Parks Australia. Le parc national est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. En savoir plus
  • Le parc national de Watarrka (Kings Canyon). A mi-chemin entre Alice Springs et Uluru, se trouve le parc national de Watarrka et le fameux Kings Canyon, autre site emblématique du Centre Rouge. Avec ses falaises de grès millénaires, ses cycades et en son cœur l’étonnant oasis du «Jardin d’Eden», les nombreuses facettes de Kings Canyon se laissent admirer au cours d’une randonnée ou d’un survol en hélicoptère. En savoir plus
Quand visiter le Centre Rouge ?

Le Centre Rouge possède un climat subtropical humide chaud, sans saison sèche et se visite toute l’année. Attention cependant aux températures extrêmes en journée durant l’été austral, de janvier à mars. La période idéale s’étend de mai à octobre avec des températures maximales situées entre 19 et 23°C.

Comment s’y rendre ?

Depuis les villes australiennes de Darwin, Sydney, Melbourne, Brisbane, Adélaïde ou Perth, réserver un vol intérieur pour Alice Springs avec les compagnies Qantas ou Virgin Australia.

Le légendaire train The Ghan, qui relie Adélaïde à Darwin en 48h, traverse le Centre Rouge et fait escale à Alice Springs (compter 24h de trajet depuis Adélaïde ou Darwin pour atteindre Alice Springs).